Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2008

POUR PLUS D'AMOUR DANS LE MONDE ET DANS NOS VIES

QUAND LES JEUNES REPRENNENT LE FLAMBEAU !!!!

Des rappeurs africains mettent en

 

 

 

 musique les poèmes de Senghor.

 

 

 

La célébration de la 6 ème édition du festival « African Hip Hop Celebration Awards » a coïncidé avec le 101ème anniversaire de naissance de Senghor, premier président du Sénégal indépendant, et donnant lieu à des créations compilées par Optimiste Produktions à travers un DVD tourné en Afrique. Les rappeurs africains invités à chanter la poésie de Senghor, ont participé à la réalisation des clips au Sénégal, en France et au Bénin dans des lieux de souvenirs. La satisfaction était au rendez-vous pour la beauté de l'image et du son, pour ces férus du poète président qui ont savouré à l'occasion des textes de Senghor, "Joal", "Femme noire", "Thiaroye", "Tirailleur sénégalais", etc.

 

..> ..> ..>..>

 

 

 

, lus par les rappeurs du Bénin  du Burkina Faso, Cameroun, Gabon et Sénégal. Sur des compositions musicales bien rythmées avec la voix perceptible de Yandé Codou, griotte attitrée de Senghor, distillée tout au long de l'album, le rap n'était pas en reste et ses adeptes s'en sont donnés à coeur joie pour rendre hommage au grand homme, précurseur de la Négritude. Selon le rappeur sénégalais Xuman, c'est une joie immense pour un artiste de chanter Senghor, vu la valeur de l'auteur. Cet album est « un lien entre les deux générations où on a juste apporté la touche du rappeur », a-t-il affirmé. L'âme du poète est restée intacte, a- t-il ajouté, expliquant qu'avec le hip hop, on peut faire passer le message de Senghor « qui était un unificateur de l'Afrique » à la jeune génération qui est plus accrochée au rap qu'à la lecture. Le Camerounais Boudor a interprété « Prière de paix » dans l'album, exprimant sa fierté d'avoir participé à l'--uvre pour « ressusciter l'âme de Léopold Sédar Senghor ». L'action des artistes a été accomplie au titre du bénévolat "avec le c--ur et sans aucune rémunération", tout comme l'ensemble des autres rappeurs. Le Béninois Christian du groupe Dalaïka a trouvé le test très instructif car le rappeur adapte son rythme au texte. C'est dans un rythme saccadé que la chanteuse de hip hop Fatim du groupe BMG 44, a apporté sa touche au texte « Thiaroye ». Elle pense que les rappeurs ne sont pas seulement là pour dénoncer les choses mais qu'ils sont aussi cultivés et « c'est un grand honneur pour moi d'avoir participé à l'album », a-t-elle dit. L'album laisse aussi la place aux témoignages des proches de Senghor tels que le miistre Djibo Kâ, le tambour major Doudou Ndiaye Rose, le plasticien Ibou Diouf ou encore le poète Amadou Lamine Sall, surnommé fils spirituel de Senghor. M. Sall a assuré l'assistance que « Senghor aimait beaucoup la musique et les jeunes étaient son credo ». Le poète président, homme universel, avait écrit sur le jazz et sur d'autres musiques, a-t'il indiqué, précisant qu'il prônait la civilisation de l'universel qui trouvait sa richesse et sa substance dans l'affirmation des identités et les échanges interculturels. Senghor, poursuit M. Sall, était un visionnaire qui a parlé, entre autres, de la mondialisation avant l'heure. En revanche sa vision de la mondialisation n'était pas celle qui « laissait se noyer ceux qui ne savaient pas nager dans l'océan » mais repêchaient tout le monde en tenant compte des capacités de chacun. L'homme de culture, qui a prévalu sur l'homme d'Etat, misait beaucoup sur le développement, seul salut des démunis et l'essor devait passer par la jeunesse, a souligné M. SAll, citant le poète président, . Le coffret des rappeurs sur Senghor, qui n'est pas destiné à la vente, a coûté 10 millions de F.CFA, a déclaré le responsable de Optimiste Produktion, Safouane Pindra. Un premier tirage de 1 000 exemplaires est mis à la disposition du Ministère de la culture qui soutenu l'initiative. L'album sera distribué dans les écoles équipées de médiathèques, à travers l'Afrique, explique M. Pindra qui a déploré le manque de moyens pour un tirage et une distribution plus conséquente. ..>..>

 

 

 

 

 

 

 

26/01/2008

REVOLTE HUMAINE

J’ai la rage pour quelques pages adressées à mon fils d’adoption

On lui reproche de ne pas être assez explicite  et pas assez d’argumentation

Argumenter quoi ? une vie en danger à chaque pas, où faire partie d’une ethnie

Qui ne fait pas partie de la majorité d’opinion dont le monde se soucie

Perdue à jamais cette sérénité qui un jour a été bousculée malmenée

Arrivé ici il tombe dans un système que nul ne comprends  pas même les soussignés

Argumentez quoi, un Père mort une famille en exil une jeunesse enfouie

Pourquoi un jeune plein de vie et d’espoir plein de motivation, tous le renie

Il incombe au requérant d’étayer son argumentation de démontrer ses  allégations

Est-ce un concours de mots ou de rédaction pour prouver enfin qu’il a raison 

  Tout cela est triste et inhumain pour prouver quoi et pour satisfaire qui

Avez vous des pierres à la place de vos cœurs où est-ce la faillite de votre QI

         

22/01/2008

VOYEZ LES REALITES !!!! APPRENEZ A CONNAITRE ET REGARDEZ CETTE VIDEO AVEC PATIENCE !!!CES GENS DEVRAIENT ETRE PARES D'OR, D'ARGENT, SURTOUT DE DIAMANTS ET POURTANT!!!!


envoyé par jfp
Battez-vous par la science et le savoir pour cette terre qui vous fera retrouver vos « Ancêtres » et en « Osmose » avec eux relevez ce merveilleux « Continent » berceau du monde !!!! Richesse du Monde !!!! Grenier, richesse des sous-sols  et des sols ;  j’en passe faites de ce « Continent » la première puissance mondiale même si elle n’est "PAS ENCORE" reconnue comme telle !!!!

13/01/2008

CNN 199 !!!!IL A DECHIRE VOTRE CONCERT SUPER COOL !! BRAVO ET ENCORE VIF SUCCES!!!!

542b36dd953d92a69feb9dc746320855.jpg

05/01/2008

EN REPONSE A QUELQUES REFLEXIONS !!!!

Ce qui c’est passé en Mauritanie et dans d’autres Pays d’Afrique ou d’ailleurs ne doit en aucun cas freiner les élans de solidarité et de partenariat ; car ceux qui mettent le feu aux poudres sont certainement bien motivés pour créer les amalgames.  Qui est responsable ? personne ne le sait, l’un dit « El Quaïda » mais en sommes nous si certain.  Peut être d’autres personnes ont intérêt à noircir le tableau des coopérations de la bonne entente entre « l’Afrique » et l’Occident.  N’en prenez pas ombrage, d’une part le risque zéro n’existe pas et d’autre part la menace est aussi omniprésente dans les lieux publics tels que métro etc…d’ici en Occident ou d’outre-mer.   Beaucoup de monde ont intérêt à ce que l’Afrique ne se relève pas de ses blessures.  Alors pas de découragement mais de l’avancement.  De l’encouragement à créer de l’emploi sur la terre des Ancêtres et non venir ici dans les conditions que vous savez et surtout dans l’humiliation d’un avenir sans lendemain. L’Afrique a besoin des Africains de tous les niveaux.  Ne nous laissons pas intimider par les médias et les malfrats qui ont pour seul but des conflits d’intérêts uniquement.  C’est de l’intimidation pure et dure. Tout est question d’intérêts Occidentaux, pourquoi ont ils arrêté le « Dakar » etc.. croyez-vous que c’est pour sauver les quelques enfants ou personnes des pays qu’ils traversent et qu’ils renversent « par accident » sur les routes (cela prend deux lignes dans les infos).  Non ils ont peur pour les participants « blancs » en soi-disant danger par des groupuscules.  Moi ça m’a fait plaisir que ce soit annulé « le Dakar », mais pas pour les mêmes motivations, c’est à dire, que je trouve trop injuste de bluffer avec du matériel et des infrastructures qui coûtent des fortunes  (ce qui pourrait nourrir peut être un village africain pendant un an) aller faire des rallyes et se pavaner sur des voitures coûteuses, dans des pays où le taux de mortalité par manque d’eau, manque de nourriture ou de soins est très élevé.  Après l’Occident s’étonne que ces pauvres gens risquent leur vie sur les Océans pour rejoindre « cet Eldorado » ce « miroir aux alouettes » que nous leurs démontrons avec autant d’arrogance.

Ces décès de "Clandestins" sont aussi indignes que

des génocides,

des non-assistances à personnes en danger ou homicides

involontaires, car c'est nous qui les incitons à tout risquer

pour connaître l'inaccessible